NOTRE ÉDITO

Le féminisme contre la famille.
Tout contre.

 

Le WeToo festival est un festival féministe et familial, ces deux notions sont les piliers de notre concept et en font sa singularité.

Les faire cohabiter est souvent une gageure, mais c’est aussi une nécessité. La famille, lieu de l’intime et du privé, est un espace hautement politique. Elle est un des principes les plus solidement ancrés de notre société. Lieu refuge ou de douceur, c’est aussi là où s’exercent une redoutable violence et de grandes inégalités.

Envisager un festival féministe ET familial, c’est donc se confronter d’emblée à un hiatus quasi irréconciliable. Et pourtant. Si la famille est un des terreaux de la domination patriarcale, économique, sexuelle, c’est précisément là où il nous faut agir.

La famille, d’abord, c’est quoi ? Les familles devrait-on dire… Les monoparentales, les nucléaires, les homoparentales, les couples sans enfants, les non couples, les trouples, les polyamoureu.se.s, les célibataires, les veuf.ve.s, les adoptant.e.s, celles et ceux qui veulent en sortir… Nul.le.s ne sauraient se reconnaître dans un modèle unique.

Interroger les familles, c’est donc remettre en question le modèle hétéropatriarcal qui est le fondement de notre régime politique et social. C’est interroger les stéréotypes de genre qui régissent encore notre éducation. C’est questionner notre rapport au corps et à la sexualité. C’est chercher à comprendre comment la culture du viol infuse dans tout notre environnement social. C’est porter un regard vigilant et critique sur les modèles qui nous construisent.

Ainsi, nous pourrons conscientiser et se réapproprier les injonctions auxquelles nous sommes soumis.e.s, et transformer les rouages qui nous forgent. Mettre en œuvre un avenir équitable et égalitaire ne se fera pas sans cette étape.

C’est pourquoi, au WeToo Festival, nous proposons, à travers une programmation pluridisciplinaire adressée aux enfants, aux adolescent.e.s et aux adultes, de questionner dans la joie et le partage ce que nous sommes et ce vers quoi nous tendons individuellement et collectivement. Nous souhaitons parler non pas à tou.te.s mais à chacun.e dans la pleine expression de sa singularité. La révolution féministe est une révolution de la singularité collective et non pas d’une universalité généralisante, aseptisante et inhibante.

Pour donner une place à chacun.e, il faut déjà prendre conscience de qui l’on est et d’où l’on parle. Nous sommes 6 co-organisatrices non-représentatives de l’ensemble de la société, ni de l’ensemble des courants féministes. Nous n’avons pas toutes les mêmes parcours de vie mais nous avons un privilège commun, celui d’avoir les moyens, le temps de réfléchir et le luxe de penser. En accord avec nos principes éthiques, nous développons une organisation du travail horizontale, à rebours des codes structurels de notre société capitaliste et patriarcale, réfutant ainsi toute forme de hiérarchie. Sortir du système de domination, c’est aussi chercher des modes de productions subversifs. Penser le monde à l’aune d’un féminisme intersectionnel implique une remise en question globale du point de vue de la pensée, de l’organisation, des rapports humains et de leur réalisation effective.

Nous articulons notre programmation autour de grandes questions du féminisme auxquelles on ne saurait répondre de façon univoque.

Nous donnons la parole à celles et ceux qui sont concerné.e.s en premiers lieux par ces problématiques. Nous proposons diverses formes comme autant d’options pour y répondre : spectacles, performances, tables rondes, concerts, ateliers… Nous sommes attentives à l’émergence et à la diversité pour permettre la naissance de nouveaux modèles, la multiplicité des représentations et la visibilisation de celles et ceux que l’on voit moins, voire pas du tout.

Le WeToo Festival est une expérience festive, familiale et politique qui offre de vivre la révolution féministe au travers de propositions artistiques engagées et de réflexions fortes.
Ensemble, construisons un avenir plus désirable pour toutes et tous.