Peut-on envisager des ruptures affranchies du patriarcat ?

table ronde

samedi 14 septembre à 16h

DURÉE > 1H15
TOUT PUBLIC
PRIX LIBRE À PARTIR DE 0 €

Invité·e·s : la Collective des mères isolées, en cours...

Aujourd’hui, en France, 1 couple sur 2 se sépare. La séparation est un moment de bouleversement émotionnel mais aussi économique. Selon une étude publiée par la Fondation des Femmes en 2024, 20 % des femmes basculent dans la pauvreté au moment du divorce contre 8 % des hommes.
40 % des familles monoparentales vivent sous le seuil de pauvreté, et 82% des chef.fe.s de familles monoparentales sont des femmes.

Les pensions alimentaires, la garde des enfants, l’impact psychologique, le partage des biens… Est-il possible de penser la séparation pour que ce moment ne soit plus un événement où la violence patriarcale s’exerce implacablement ?
Qu’est-ce que serait une séparation féministe ? 

Comment aller vers plus de justice pour les femmes lors de cette épreuve qui concerne la moitié de celles qui ont choisi un jour la vie en couple avec un homme ?

Rupture divorce

LE MOT DU WETOO

2024_COEUR-2

"Des réflexions pour traverser ce moment qu'1 femme sur 2 traversera au cours de sa vie ❤️‍🩹"